Feeds:
Articles
Commentaires

A regarder…

L’émission 50 degrés Nord du 23 septembre 2011 (minute 30:33)

A lire…

rtbf.be

Bob Verschueren met nos sens en alerte

lalibre.be

Les belles arborescences de Bob Verschueren

Hier avait lieu le vernissage des Nocturnes des Musées bruxellois 2011 au Musée du Tram, où était installé un mini-village des musées. L’occasion pour l’équipe des expositions du Botanique de proposer un petit atelier de phytogravure, qui a rencontré l’enthousiasme tant des petits que des grands !

Vous pouvez participer à la version originale de l’atelier au Botanique, les dimanches 9 et 30 octobre à 15h (plus d’infos là…), ou en groupe, sur réservation (le détail de toutes les activités ici !).

Le principe des Nocturnes des Musées bruxellois ? Chaque jeudi de cet automne, plusieurs musées ouvrent leurs portes et proposent des visites et des activités spéciales. Près d’une soixantaine d’établissements participent à cette édition.

La Nocturne du Botanique aura lieu le jeudi 3 novembre et sera consacrée à l’exposition Bob Verschueren. Bioadversité.

Bob Verschueren accompagnera en personne les visiteurs pour une découverte privilégiée de son travail (à 17h30 & 18h30*). Tout au long de la soirée, le public pourra parcourir l’exposition, guidé par des étudiants bénévoles. Au cours de ce « Tour d’Amour », ils entraîneront les visiteurs à la découverte de leurs propres coups de cœur.

L’évènement de la soirée sera le concert du Trio Minestrone, composé de l’artiste et de deux musiciens de talent – un altiste et un joueur de clarinette basse. Le concert débutera à 20h30* dans le Witloof Bar du Botanique. Un endroit tout trouvé pour ce concert étonnant :

 « Chercher toutes les sonorités qui se trouvent enfouies dans les fibres des végétaux, provoquer leurs surgissements, en faire des compositions sonores… »

Bob Verschueren

* sur réservation au 02 226 12 18 ou à lucie.duckerts@botanique.be ]

Infos pratiques de la Nocturne du Botanique, le jeudi 3 novembre 2011 :

Ouverture : 17h à 22h

17h30 & 18h30 – réservation indispensable : visites avec Bob Verschueren (en français)

20h30-21h30 – réservation indispensable : Concert du Trio Minestrone

Tout au long de la soirée : « Tour d’Amour » avec les bénévoles

Billet unique (accès à l’exposition, aux visites guidées et au concert)

1,5 € – de 26 ans / 3 € tarif plein

Réservation au 02 226 12 18 ou à lucie.duckerts@botanique.be, du lundi au vendredi.

À lire sur le web…

moustique.be :

Bob Verschueren met le Bota au vert

brusselnieuws.be :

Organische kunst van Bob Verschueren

lesoir.be :

Bob Verschueren peaufine sa « Bioadversité » au Botanique

Bonne lecture !

L’exposition est maintenant ouverte au public !

Ce weekend, Bob Verschueren a rencontré les journalistes de TV Brussel afin de les guider dans le Museum, les Serres et la Galerie.

Découvrez l’interview où l’artiste parle de son parcours et présente ses installations pour le Botanique. Les créations dont vous avez suivi le montage sont enfin dévoilées !

Ça y est, le montage est clôturé, l’expo est prête à être montrée au public demain ! En attendant, l’artiste raconte la genèse du projet

Tic, toc, l’horloge tourne au Botanique et l’équipe achève le montage avant la grande ouverture au public. 

Les végétaux tournent fou pour cette exposition; les fameuses « plantes »-outils sont installées dans les serres. Intégrées à ce biotope humainement conditionné, parmi les plantes et les petits poissons, l’installation Mimétisme relève le caractère programmé des serres et la volonté de maîtrise qu’elles recèlent.

L’installation  Masochiste 1 et Masochiste 2 s’est doucement mise en place sous les indications de Bob et le savoir-faire des techniciens.

La forêt Bioadversité est maintenant dotée de son installation sonore surprenante. Un projet audio relevant le climat de tension qui existe entre l’homme et la nature.

A découvrir dès ce jeudi au Muséum.

 

Les étudiants en arts qui ont assisté l’artiste tout au long du montage de l’exposition viennent aujourd’hui une dernière fois au Botanique pour les ultimes préparatifs.

Pour leur aide généreuse, leur bonne humeur et leur travail efficace, le Botanique les remercie très chaleureusement.

Surya Ibrahim, étudiant en lithographie à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, qui a été assistant bénévole de Bob Verschueren au cours des dernières semaines, écrit à propos du travail de l’artiste :

« Voici un voyage, un acte poétique, qui prend le risque objectif, d’horizon en horizon et en équilibre, sur le fil de paysages en trompe-l’œil, de témoigner d’une crise existentielle liée à nos rapports entre nature et culture. Au-delà de la critique, Bob Verschueren propose un retour à la réalité de notre condition humaine ou plutôt une remise en question de notre espace de respiration sociale et environnementale ».

Pendant que le dispositif sonore de l’installation Bioadversité se met en place, une seconde installation se prépare dans le Muséum.

Il s’agit de Masochiste 1 et Masochiste 2, deux troncs couchés dont l’unique bras muni d’une hache vient fendre leur chair ligneuse, dans un mouvement narratif, en séquence. L’artiste pense que « l’arbre en développant ses branches, a peut-être bien soufflé à l’oreille de l’homme qu’il pouvait faire d’une branche le manche d’un outil pour l’abattre ».

Pour créer cette installation, le mouvement de la hache qui s’abat est décomposé grâce à quatre haches soudées  les unes aux autres.

L’artiste réfléchit à la meilleure façon de procéder afin que les haches et les troncs semblent faire corps, sous l’œil intéressé d’Alice.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :